Stop aux difficultés de recrutement en agriculture, en Pays de la Loire

 

En Pays de la Loire,  il est de plus en plus compliqué pour les employeurs agricoles, arboriculteurs, maraicher ou horticulteurs, de trouver leurs salariés.

 

 2ème région employeur de main d’œuvre salariée agricole, les besoins en emploi sont variés : emplois saisonniers ou permanents, personnels qualifiés ou non. Ils se concentrent autour des filière de la production horticole, des cultures légumières et de l'arboriculture. 

L'AREFA vient de realiser deux vidéos sur le recrutement collectif dans une entreprise horticole et sur la formation en alternance pour former des salariés permanents en arboriculture.

Gagner du temps grâce au recrutement collectif

Cette entreprise horticole emploie 50 ETP en saison, des personnes ayant déjà une expérience en horticulture et pépinières. Début mars, une vingtaine de saisonniers sont recrutés pour la préparation des commandes et l’entretien des cultures.

L’entreprise fait appel à Pôle emploi et à l’ADEFA Maine-et-Loire pour trouver et présélectionner les candidats.

Une présélection qui a permis au chef d’entreprise de ne rencontrer qu’une quinzaine de personnes sur plus de 100 candidats au départ. Les candidats présélectionnés visitent l’entreprise et s’entretiennent avec le chef d’entreprise qui valident ou non l’embauche.

Une formation en alternance pour former des salariés permanents en arboriculture

Ce secteur est en réel tension sur le recrutement d’agent arboricole qualifié par manque de candidats formés.

Le syndicat des producteurs de fruits a conçu une formation en alternance avec l’aide du FAFSEA, du GEIQ et du centre de formation de Pouillé pour répondre à la demande.

Pendant 1 ans, le salarié est en contrat de professionnalisation chez un arboriculteur alternant jours de formation en centre (43 jours) et pratique sur l’exploitation. L’alternance suit les différentes périodes de travaux sur le verger.

 

 

31/01/2014